Gratuité de l’enseignement de base : « il a fallu des travaux en amont. Maintenant c’est compliqué et ça risque de rattraper le gouvernement » (hon. Justin Somana)

L’honorable Justin Somana, député national élu de Rungu jeudi 19 septembre 2019 à Durba/photo, Orientalinfo.net

Le député national Justin Somana Mondali, salue la mise en application de la disposition constitutionnelle relative à la gratuité de l’enseignement de Base en République Démocratique du Congo sous l’ère Félix Tshisekedi.

Il s’est exprimé sur cette question d’actualité au cours d’une conférence de presse tenue ce jeudi 19 septembre 2019 à l’hôtel Shamah sis au quartier Korogo dans la cité minière de Durba, en territoire de Watsa.

Toute fois, l’élu de Rungu dans le Haut-Uele, estime que l’effectivité de cette mesure risque de se buter à un mûr faute des quelques préalables non remplis en amont.

« La gratuité de l’enseignement c’est constitutionnel d’abord. Cette gratuité, il a fallu un travail à faire un peu en amont, par ce qu’il y a beaucoup des défis à relever. Il fallait commencer d’abord par identifier les écoles et personnel non mécanisé de l’enseignement. Ce qui n’a pas été fait. » déplore-t-il

Le vin étant déjà tiré, le gouvernement exhorté à fournir plus d’efforts au risque de récolter l’échec dans la mise application de cette décision saluée par tous en défaut des mesures concrètes d’accompagnement. M. Somana reste optimiste et demande à ce qu’il faut laisser le temps au temps, en attendant que le gouvernement va prenne toutes ses dispositions pour régler cette situation.

« Si non, ça ne vas pas marché. Surtout dans notre milieu reculer. À Rungu par exemple, pas d’écoles. dans d’autres, les élèves étudient sous les manguiers et le personnel non mécanisé. C’est un peu compliqué. Que le gouvernement puisse fournir trop d’efforts de tel sorte que cette gratuité soit effective. Si non, ça va le rattraper aussi. Comme c’est dans le programme du chef de l’État, ça va aller »

Rappelons que cette gratuité de l’enseignement de base prôné par le chef de l’État Congolais Félix Tshisekedi conserne les établissements publics et conventionnés mécanisés sur toute l’étendue du pays.

Nanou Mokuba

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire