Watsa/insécurité : La députée Espérance Lola Nazele tire à boulet rouge sur les opérateurs sécuritaires

En vacance parlementaire dans son fief électoral depuis plus d’une semaine, la députée provinciale Espérance Lola Nazele, reste exaspérée devant l’insécurité grandissante dans la cité minière de Durba, où des hommes armés non autrement identifiés font la loi à chaque nuit tombante.

Au cours d’une séance d’échange avec une frange de son électorat jeudi 01 août 2019 à l’église CECA20 à Durba, l’élue de Watsa dans le Haut-Uele juge inacceptable ce qui se passe dans cette entité et exige des sanctions contre les opérateurs sécuritaires et politico-administratives de la contrée pour avoir d’après ses propos failli dans leur mission.

« Pour ma position quant à ce qui concerne la demande du départ de les autorités locales, moi je pense qu’il faut les suspendre car si elles sont mutées, elles risques d’aller faire la même chose ailleurs. Ces autorités doivent prendre leur responsabilité en main car elles sont payées à chaque fin du mois au frais du trésor public. La population doit comprendre ce qui se passe » a lancé l’honorable Lola Nazele.

La multiplicité des taxes, les tracasseries administratives et policières ont également fait l’objet du débat entre cette élue du peuple et sa base.

Rappelons que Madame Espérance Lola Nazele a été élue au terme des élections du 30 décembre 2018, députée provinciale de la circonscription électorale de Watsa. Infirmière, enseignante et femme d’affaires, elle fut coordonnatrice de la société civile durant plusieurs années dans cette entité du Haut-Uele. Elle est plus connue pour ses prises de position sans langue de bois.

Richard Kaponirwe

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire