La République Démocratique du Congo confrontée à la pandémie de Covid-19 va bénéficier d’une enveloppe de 1,5 million de dollars pour assure la riposte contre l’expansion du coronavirus. Ce fonds émane de la Société aurifère Barrick qui pilote la mine de Kibali au Nord-est du pays. Il s’inscrit dans le cadre du programme de soutien Covid-19 conçu en faveur de ce pays hôte.

Dans une lettre adressée au premier ministre congolais ce 03 avril, le PDG de cette entreprise canadienne dont le siège social est situé à Toronto et président du conseil d’administration de Kibali, indique que la situation actuelle exige des actions drastiques de la part de ceux qui ont à cœur l’intérêt de la RDC en guise de motivation de ce geste.

« Nous proposons d’aider directement la RDC par la fourniture de divers équipements critiques pour lutter contre le COVID-19. Notre contribution s’élèvera pour l’instant à environ 1,5 million de dollars américains et sera ventilée de la
manière suivante : au niveau national 632 000 dollars américains (Kinshasa), au niveau provincial 488 000 dollars américains (à la fois pour Haut-Uélé et Ituri) et au niveau local 380 000 dollars américains (Watsa). » écrit le Dr Mark Bristow à Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

L’opérateur minier s’est aussi engagé auprès du ministère des Finances à payer de manière anticipée, les impôts dus ou susceptibles d’être dus avant la fin du mois d’avril 2020 en plus de la contribution directe susmentionnée à la lutte contre le COVID-19 aux niveaux national, régional et local sans oublier la mobilisation de ses sous-traitances pour la même cause peut-on lire dans cette correspondance.

Somme toute, Barrick à travers Kibali GoldMines s’engage énergiquement au côté du gouvernement congolais dans la riposte contre le Covid-19 dont la dernière statistique fait état de 148 personnes contaminées et 16 décès recensés en RDC.

Héritier Mungumiyo

Lire ci-dessous l’intégralité de la lettre de Mark Bristow au premier ministre Ilunkamba :

Laisser un commentaire