Le conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication section de la province Orientale tape du poing sur la table: interdiction de continuer à prester dans les médias aux journalistes candidats déclarés à la provinciale et pas de précampagne avant le délai légal.

Dans un entretien téléphonique avec ORIENTALINFO.NET ce jeudi 12 juillet, Alexis Dunia, coordonnateur intérimaire du CSAC reste formel. La loi va s’appliquer aux organes de presse ou aux journalistes qui rameront à contre courant des dispositions réglementaires régissant le secteur du média en période électorale en RDC. Des sanctions y afférentes peuvent aller jusqu’au retrait provisoire de la fréquence car tous les candidats sont soumis à un même traitement. On cesse d’être journaliste dès le jour du dépôt de sa candidature.

Un rappel à l’ordre qui intervient selon lui dans un contexte du dépôt de candidature où des nombreux journalistes ayant postulé à la députation provinciale continuent à prester dans leurs organes respectifs comme si de rien était. Certains organes de presse de la ville de Kisangani se sont même precipités à publier la liste provisoire de certains candidats aux provinciales en lieu et place de la CENI habilité à le faire déplore-t-il.

Alexis Dunia invite par ailleurs les journalistes à traiter les informations électorales dans le respect des règles de l’art basées sur les principes d’objectivité, de neutralité et d’impartialité avant, pendant et après les élections. Les responsables des organes de presse sont également appelés à disponibliser des documents réglementaires du CSAC à leurs employés afin de les sensibiliser et prévenir les potentiels dérapages durant cette période.

Héritier MUNGUMIYO
Orientalinfo.net:

Laisser un commentaire