RDC : l’ONG COPADH alerte sur le risque d’escalade de violence entre les Mbororo et la population autochtone à Dungu

La problématique de l’invasion du Nord-est de la République Démocratique du Congo par les éleveurs étrangers Mbororo risque de tourner au vinaigre si l’on y prend garde.

Ce cris d’alarme est de l’organisation non gouvernementale, Coopération des Organisations pour la Protection des droits humains, l’Encadrement des exploitants artisanaux et Développement Communautaire(COPADH).

Dans un communiqué de presse du 04 avril 2019 intitulé SOS aux autorités congolaises, nous pouvons lire:  » il est temps d’agir ». l’ONG œuvrant à Dungu révèle qu’un climat mal saint se fait constater du jour au lendemain ce dernier temps à cette contrée du pays entre les deux parties avec des actions de représaille sur les éleveurs Mbororo.

À titre illustratif, en date du 31 mars dernier, à 45 km de Dungu dans le groupement Ngilima, ces éleveurs ont été chassés en allant faire le marché et dépouillés de l’argent et 5 ânes. Situation reproduite le 02 avril 2019 vers 15 heures, à 18 km de Dungu aux alentours du camp des réfugiés soudanais. Un groupe d’une quarantaine de personnes selon les victimes, torses nus minus d’armes blanches, ont attaqué des Mbororo et pillé tous les biens de ces Éleveurs tout à tirant sur les bêtes. Un enfant de 14 ans s’en est sorti avec des blessures graves. Il a été acheminé dans une structure sanitaire de la place avant d’être transféré à l’Hopital Général de Référence de Dungu pour les soins appropriés. Enrichie la même source.

Le coordonnateur de l’ONG COPADH dit craindre un escalade de violence dans les jours avenir si la situation persistait. Pascal Kirongozi invite les autorités à vite agir.

« Nous avons déjà enregistré des réactions par des personnes mal intentionnées qui cherchaient à imputer leurs actes à la communauté de Dungu. Ainsi, nous interpelons les autorités compétentes territoriales, nationales et même provinciales de bien vouloir trouver solution le plus vite possible afin d’éviter le pire dans la région. »

Orientalinfo.net

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire