Bas-Uele : tension toujours perceptible à l’Assemblée provinciale, la tenue des plénières entravée

©Photo, Émilie Badidi

Un groupe de députés provinciaux signataires de la lettre de retrait de confiance à la présidente du bureau, ont entravé pour la deuxième journée consécutive la ténue des plénières à l’organe délibérant du Bas-Uele au Nord de la République Démocratique du Congo.

Ils empêchent l’accès en salle de plénière à l’honorable Augustine Dako pour défaut de qualité après le dépôt de cette lettre.

Ces élus mécontentements au nombre de 5 au total ont barricadé avec les chaises et sifflets l’entrée aux membres du du bureau de l’organe délibérant en la salle de plénière. Ils affirment leur détermination à aller jusqu’au bout de leur démarche.

“ Selon le règlement d’ordre intérieur de notre institution La présidente à qui nous avons déjà retiré notre confiance n’a plus qualité pour convoquer les plénières. Mais, elle a convoqué la plénière en violation de la loi. Elle doit être attendue préalablement avant toute chose sur les griefs mis en sa charge. Maintenant, seul le vice-président qui doit convoquer la plénière. ” a expliqué l’honorable Annie Drandru, l’un des manifestants.

De son côté, la présidente de l’Assemblée provinciale, l’honorable Augustin Dako déplore ce comportement qui risque de rattrapé les manifestants.

“ On ne sais pas ce qu’ils veulent de la province. Nous les laissons consommer jusqu’à trois fois pour des dispositions pratiques de règlement. Nous ferons le rapport à la hiérarchie. Demain encore il aura plénière. Nous laissons le temps au temps. Nous ne pouvons pas agir comme eux.  » a-t-elle dit.

À l’ordre du jour de cette plénière qui peine à se tenir, il y a notamment l’examen du retrait de de la confiance à la présidente par quelques députés et la motion incidentielle du député Justine demandant à la plénière d’accorder la suspension de la poursuite judiciaire contre le vice-président président et la constitution d’une commission ad hoc pour l’élaboration du projet de la dotation de l’Assemblée provinciale.

Orientalinfo.net

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire