Bas-Uele : la présidente de l’Assemblée Provinciale est-elle poussée vers la sortie ?

L’honorable Augustine NAKO, présidente élue de l’Assemblée provinciale du Bas-Uélé lundi 11 mars 2019 à Buta/ photo, E. Badidi

L’honorable Augustine Dako Nabala est sur la sellette de quelques députés provinciaux qui lui ont retiré leur confiance depuis jeudi 21 novembre 2019.

Les 11 signataires au départ de cette lettre de retrait de confiance accusent la présidente de cet organe délibérant d’incompétence et manque de leadership politique.

D’après le document de ces élus dont une copie est parvenue à Orientalinfo. net, la présidente est incapable de convoquer les plénières, présenter le rapport de la gestion financière de l’Assemblée provinciale, faire fonctionner la commission PAJ.

En outre J. Dako manquerait d’initiative en plus de son désintéressement de la vie des députés provinciaux depuis son arrivée à la tête de l’Assemblée provinciale.

Les signataires rassurent rester déterminés à aller jusqu’au bout de leur démarche.

“ Nous attendons que la plénière soit convoquée ce samedi pour permettre à la présidente mise en cause de présenter ses arguments. Mais, on se demande comment ça va se passer car en principe, c’est le vice-président sous le coup de la justice qui devait convoquer cette plénière dans pareille situation selon le règlement d’ordre intérieur de notre organe. Nous sommes en train d’attendre la réaction du bureau. ” a dit le député Oumar Nvulakulu.

Contactée, l’intéressé s’est réservé à tout commentaire tout en indiquant que c’est un acharnement pour des fins politiciennes. Elle promet de balayer d’un revers de la main toutes ses allégations lors des débats à la plénière.

À la dernière nouvelle, nous apprenons que 2 députés ont retiré leurs signatures de la lettre de retrait de confiance.

Nanou Mokuba Enkatoya

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire