Aru/Sakumuna : “ On a pas besoin des jeunes qui s’arrogent le droit de se substituer à l’État. Ils ont exagéré ” (Jean Bamanisa)

Jean Bamanisa Saïdi, gouverneur de l’Ituri à la tribune officielle d’Aru, mercredi 13 novembre 2019 ©orientalinfo.net

En marge de sa première visite officielle en territoire d’Aru dans la province de l’Ituri, le gouverneur Jean Bamanisa Saïdi a tenu à remettre la pendule à l’heure sur le dossier des jeunes du mouvement Sakumuna dont les uns sont arrêtés et d’autres vivement recherchés par les services de sécurité.

Pour l’autorité provinciale qui s’exprimait lors d’un meeting populaire, tenue mercredi 13 novembre à la tribune officielle d’Aru, le développement de l’Ituri tant souhaité passe impérativement par la discipline, le respect des lois et des autorités établies.

 » Cette affaire de Sakumuna doit s’arrêter. Ce n’est pas ce travail composé pratiquement des gangs pour régler le problème de douanes, de justice et d’ordre sécuritaire qui est requis. Ce n’est pas leur travail. Nous avons besoin de cette jeunesse pour faire autre chose. Ce n’est pas parce qu’il a manqué l’autorité de l’État qu’un groupe des jeunes peut se substituer à la police comme à l’État. Nous encourageons les associations des jeunes à construire leur pays mais, pas s’écarter de la bonne voie. ” a-t-il fait savoir.

Jean Bamanisa déplore que certaines personnes cherchent à manipuler une frange de la jeunesse avec la bénédiction des certains politiciens en vue de fomenter une rébellion et déstabiliser cette province déjà en proie à l’activisme de nombreux groupes armés notamment CODECO, mFRPI, Maï Maï…

“ Nous avons fait un constat qu’il y a toujours des gens qui veulent continuer à déstabiliser notre province. Il passent par de manipulation et l’intoxication. À Aru aussi, on a démantelé un réseau dirigé par Raymond Tsheni et Kesta. Seulement nous avons constaté qu’il y a une forte manipulation de la population et des jeunes surtout. Tseni Radmond est dans sa démarche de soudanologie qui vise à balkaniser le pays. Nous avons les documents qu’ils ont signés ici à Aru. ” a dit J. Bamanisa.

De l’occasion, le gouverneur de la province de l’Ituri a appelé la jeunesse de l’Ituri en général et de d’Aru en particulier à se désolidariser des ennemis du développement.

Même les autorités impliquées dans cette salle besogne seront aussi déferrées devant la justice pour servir d’exemple a-t-il promis.

Jean Bamanisa est arrivé depuis mercredi à Aru pour une mission officielle. Ce jeudi, son programme prévoit une visite de la cité commerciale d’Ariwara et le centre de négoce frontalier d’Ingbokolo.

Héritier Mungumiyo

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire