RDC-ITURI : L’ONG Justice Plus salue la condamnation de Bosco Ntaganda à 30 ans de prison par la CPI

La cour pénale internationale a condamné jeudi 07 novembre l’ex chef de guerre Bosco Ntaganda sur nommé « Terminator » détenu depuis 2013, à 30 ans d’emprisonnement au terme d’un procès débuté en 2015.

Le 8 juillet 2019, la CPI l’avait jugé « coupable au-delà de tout doute raisonnable » de 13 accusations de crimes de guerre et 5 de crimes contre l’humanité en Ituri, entre le 6 août 2002 et le 31 décembre 2003.

Selon la CPI, Bosco Ntaganda, un officier né au Rwanda, a appliqué « une stratégie préconçue visant la population civile » d’Ituri, alors qu’il dirigeait la milice armée hema du FPLC. Il était poursuivi pour des attaques délibérées de civils, meurtres, viols et esclavage sexuel, déplacement forcé de populations, enrôlement d’enfants-soldats, pillages.

Ce verdict de la cour est salué par l’Organisation Non Gouvernement Justice Plus  » œuvrant à Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri.

Son coordonnateur, Xavier Maki, y voit une lueur d’espoir pour la dynamique de lutte contre l’impunité et la réparation de nombreuses victimes, bien que ça reste encore une démarche de longue haleine reconnaît l’ONG.

Il estime que cette décision est un signal fort qui doit avoir en même temps un caractère dissuasif à d’autres criminels qui endeuillent la population de l’Ituri aujourd’hui comme, CODECO, FRPI et d’autres groupes Maï maï.

“ Je pense que des leçons doivent être tirées par rapport à ce procès pour éviter que nous puissions nous retrouver dans ce qu’on a connu il y a une dizaine d’années. Il faut que les gens comprennent que le droit existe, les instruments protecteurs de droit de l’homme existent notamment la cour et qu’ils se comportent en conséquence. Et aussi il faut savoir que si les institutions nationales sont incapables de poursuivre, le bureau du procureur est toujours là pour écouter et suivre de près la situation. ” a réagi M. Maki au téléphone d’Orientalinfo.net

Héritier Mungumiyo

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire