Haut-Uele : assassinat d’un commandant de la police à Wanga

Des hommes armés non autrement identifiés ont froidement abattu dans la nuit de lundi à ce mardi 10 septembre 2019 vers 3h00′ du matin, le commandant de la police du sous-poste de Wanga PLANTATION, non loin de Wanga centre, en territoire de Watsa dans la province du Haut-Uele.

La victime prénommé Paulin a été criblée de plusieurs balles lors qu’il s’apprêtait à intervenir pour sauver son élément qui assurait la garde au poste lors d’une intrusion des hommes armés.

D’après le commandant intérimaire de la police au commissariat de watsa, les assaillants ont usé de la ruse pour opéré. Ils ont également réussi emporté l’arme de la victime du type AKA47 après leur forfait.

Le commissaire supérieur principal Eric Biamungu indique que les enquêtes sont amorcées pour retrouver les auteurs de ce crime. Il estime qu’il serait trop tôt de parler d’un règlement de compte à ce stade.

« C’est un guet-apens qu’on lui a tendu. Les assaillants se sont servis de la personne qui passait nuit sur place pour l’appeler. On l’a copieusement torturée et poignardée. Et quand il a pris sa moto et son arme pour aller sauver la vie de cette dernière, il a été cruellement abattu net sur sa route. »

La nouvelle société civile congolaise antenne de watsa dit condamner avec la toute dernière énergie cet assassinat. Son coordonnateur Jeans Sefa Gomisame déplore le regain de l’insécurité après la libération et évasion des présumés bandits récemment arrêtés. Il appelle les autorités à renforcer la sécurité de la population et ses biens.

Nanou Mokuba

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire