Niangara : nouvel accrochage Mbororo-population, la société civile interpelle le gouvernement congolais sur le risque d’un bain de sang

La société civile forces vives de Niangara dans le Haut-Uele appelle le gouvernement congolais à mettre un peu du sérieux dans le traitement du dossier des éleveurs étrangers Mbororo, qui fait couler encre et salive dans cette partie du pays.

Appel lancé ce mercredi 11 septembre 2019 au lendemain de l’accrochage entre des éléments Mbororo et la population du quartier Nyegunza à Niangara centre. Un dixième incident qui s’est soldé par des blessures de part et d’autre dont un Mbororo grièvement blessé par son propre couteau qu’il détenait rapporte à Orientalinfo.net, Bienvenu Akumbano, coordonnateur de cette structure citoyenne.

“On continue à tirer la sonnette d’alarme sur ce dossier qui risque de dégénérer si le gouvernement central continue à déconsidérer ces incidents. Ça évolue très mal et petit à petit, on peut arriver au bain de sang inutilement. Nous sommes dans quel pays, où la population crie au secours mais personne ne réagit. Ça doit changer car nous estimons que nous avons un gouvernement responsable qui doit penser à sa population.” plaide-t-il.

À Niangara où se situe le site de cantonnement provisoire de ces éleveurs étrangers Mbororo, le risque de confusion est réel. Ces derniers se comportent désormais comme sur un territoire conquis avec une tendance de sédentarisation.

Déjà trois quartier du centre de Niangara s’inondent progressivement des Mbororo pourtant faussement présentés comme des éleveurs nomades ou des réfugiés climatiques. La société civile déplore l’inaction des autorités locales qui frise selon elle une sorte de complicité sur fond de la corruption par quelques têtes de bétails.

Cette attitude hégémoniste des Mbororo prouve suffisamment qu’il s’agit des imposteurs qui n’ont rien d’un peuple sinistré et qui mérite notre légendaire hospitalité expliquaient les forces vives dans un mémo adressé le 14 juin 2019.

Héritier Mungumiyo

1 réponse
  1. Ngbalindie
    Ngbalindie dit :

    A nous de prendre a mains nos responsabilités. Si non, on risque de vivre le même senariot que RCA dans le haut Mbomu.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire