Photo d’illustration

La population du foyer minier de Meyo situé à environ 15 kilomètres de Moku dans la chefferie Mariminza en territoire de Watsa vit dans l’inquiétude après le ravage récemment des hectares de champs par un troupeau de cinq éléphants dont un mâle de grande taille.

Selon monsieur Madjula, administrateur de ce foyer minier, ces pachydermes sont sortis de la brousse à tois reprises jusqu’à trois kilomètres des maisons d’habitation. Ils détruisent les champs du riz, des patates, bananeraie et tout de leur passage. Déjà 5 champs ont été ravagés. Ces éléphants se replient dans la vallée de la rivière Moto après chaque sortie ajoute la même source. Seraient-ils venus de domaine de chasse de Gangala Nabodio pourtant situé à des kilomètres de Meyo ou c’est un groupe distinct ? Difficile de répondre à cette question pour l’instant.

Informé de la situation, le coordonnateur de la société civile forces vives de Moku Frédéric Meri plaide pour une solution rapide pouvant permettre à la population de vaquer librement à ses occupations champêtres.

Contacté, l’administrateur du territoire de Watsa Innocent MAKANDA MWAMBA a promis de s’investir pour en savoir plus.

Même réaction côté responsable du parc national de la Garamba qui compte avant tout vérifier cette information avant de s’y prononcer.

LIKAMBO TAMINO Thimothée

Orientalinfo.net

Laisser un commentaire