Ituri : « Ces jaloux ont choisi le moment où notre Province va prospérer après les élections des nouveaux animateurs pour nous déstabiliser. Donnons leur chacun les cartons rouges ! »(David Mokili)

Le regain de l’insécurité dans la province de l’Ituri ne laisse pas indifférentes les personnes éprises de paix et du développement de cette jeune province issue du démembrement de la grande Orientale.

Il ne se passe qu’une seule journée sans qu’on enregistre des attaques des villages en territoire de Djugu, Mahagi d’une part et Irumu d’autre part avec mort d’hommes, pillages, vol, viol et autres cruautés indescriptibles. Des voix s’élèvent pour appeler à la désolidarisantion avec l’ennemi et s’opposer à toute sorte de manipulation.

Orientalinfo.net vous propose cet appel à se liguer comme un seul homme pour prêcher la paix du directeur exécutif de l’ONG « Collectif Sauvons le Congo-Kinshasa.

Chers frères et soeurs Ituriens et vous qui avez choisi l’Ituri comme votre seconde Province,

La situation est gravissime ! Personne ne peut dire que notre existence aujourd’hui a un sens. Le caractère sacré de la vie humaine est oublié. Il y a absence quasi totale de l’autorité de l’État à Mahagi, Djugu, Irumu,… et seul l’État reste responsable de sa propre défaillance face à la crise dont nous sommes victimes.

Nos frères et soeurs sont massacrés. La route RN 27 peut être coupée par ces rebelles quand ils le veulent avec comme conséquence économique grave de part et d’autre surtout à Bunia.

Ces Sorciers et jeteurs de mauvais sort veulent cogner les têtes des communautés pour que, comme dans le championnat Espagnol, tout le monde se batte contre tout le monde en Ituri et arriver au Chao.

Chers Ituriens, ne réservons aucune affiliation à cette compétition des criminels qui versent le sang des Ituriens. Ne croyons pas à leur seule parole. Désolidarisons nous de ces rebelles immoraux qui ne jurent que par mettre l’Ituri dans le noir.

Ils veulent tout faire pour que, des quatre coins cardinaux, nous puissions mourir victime de terrorisme pour nous irriter afin d’arriver au Chao total chez nous.

Comme on nous provoque ainsi, par nos attitudes positives, disons leur ceci:  » Hatupendi vita ! Maendeleo ya Ituri sasa  » car la Paix prime et il n’ya pas de développement sans la Paix.

La Province de l’Ituri c’est notre patrimoine commun, riche dans son sol et son sous sol. Comme le vendeur des oeufs ne se bat pas, pour le bien de l’Ituri, qui veut notre malheur doit rencontrer une résistance patriotique farouche de notre part, résistance consistant à s’abstenir de céder à la manipulation de ces inconscients pour qui la guerre devient lucratif et un moyen de tuer, violer, voler les bétails,….

Retenez avec moi que 99,9% des Ituriens n’ont pas besoin de cette crise des personnes qui veulent semer la désolation et freiner le développement de notre Chère Province.

Il est temps, chers frères et soeurs Ituriens, de dévoiler notre face des citoyens fatigués par des guerres inutiles. Ces jaloux ont choisi le moment où notre Province va prospérer après les élections des nouveaux animateurs pour nous déstabiliser. Donnons leur chacun les cartons rouges !

Aujourd’hui ils croient être forts en tuant les populations civiles et même nos forces loyalistes, demain ils seront au bas de l’échelle et seront anéantis par nos forces loyalistes et par notre Justice.

Ceci devra interpeller celui qu’on appelle affectueusement le commandant suprême de l’armée afin qu’il prenne en compte l’intérêt supérieur du peuple d’abord et qu’il prenne des mesures courageuses qui s’imposent pour restaurer la paix en déboulonnant ces inciviques. Nous lui rappelons qu’il est aussi le Président de la République dont l’Ituri fait partie. Cela lui permettra, Après l’étranger, de voyager également en Ituri.

Certes il y a des Rebelles et que les membres de nos communautés ne sont pas tous des miliciens, nous appelons les membres de chaque communauté de l’Ituri afin qu’ils puissent encadrer leurs membres sans hypocrisie. Dans nos communautés il peut y avoir des égarés qui doivent revenir à la raison.

Nous demandons à toutes les communautés ethniques de l’Ituri de vivre dans la paix et la sérénité et d’invalider tout projet de nous amener à l’affrontement communautaire. Laissons maintenant le temps aux forces loyalistes de nous démontrer leur force et nous convaincre en imposant la paix. Ne les jugez pas aujourd’hui car ils ne viennent que d’identifier cette rébellion et ils souffrent aussi comme nous. Avec la présence de leur hiérarchie venue de Kinshasa, recommandons leur seulement une offensive farouche à la base de ces Rebelles par eux identifiés pour restaurer la confiance. C’est demain que nous les jugerons.

Nous ne pouvons passer sous silence ces efforts fournis par la Monusco pour la protection des Civils en Ituri. Nous encourageons la Monusco à appuyer les FARDC pour le bien des Citoyens.

Avant de clore, je voudrais à mon nom, présenter mes condoléances les plus émues aux familles et communautés endeuillées par ces atrocités et qui ont perdus des êtres Chers tués sauvagement par ces inciviques de Djugu. Nous espérons que les auteurs seront jugés.

Chers frères et soeurs Ituriens,

Chers frères et soeurs qui avez choisi l’Ituri comme votre seconde Province,

COMME UN SEUL HOMME, DISONS TOUS NON A CETTE GUERRE IDENTIFIEE COMME UNE REBELLION DES CISSEURS DE SANG QUI AIMENT VOIR LE SANG COULER CHAQUE JOUR

ITURIENS, HATUPENDI VITA, MAENDELEO YA ITURI SASA

Me MOKILI MUNGUNUTI David, directeur exécutif de l’ONG Collectif Sauvons le Congo-Kinshasa.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire