Des présumés éléments de Lord Résistance Army (LRA) ont opéré un paillage de plusieurs biens et kidnapping samedi 25 novembre 2019 vers 13h00′. Le fait s’est produit lors d’une embuscade tendue sur la route à 5km de la position militaire de Masombo village situé à 55km au Nord-Est de Doruma, chefferie Ndolomo, territoire de Dungu en province du Haut-Uele. Les victimes sont des gens qui revenaient du marché frontalier de Bangalu (Nabiapai) rapportent à Orientalinfo.net des sources de la société civile de Doruma.

“ Une personne a été blessée par balle, du pillage des articles de tous genres, argent en Franc Congolais et en Pound et plusieurs personnes dont le nombre reste encore inconnu emportées en brousse. » relate Gilbert Singba, coordonnateur de cette structure.

C’est le quatrième incident enregistré en l’espace de moins de 2 semaines dans cette contrée. Selon la même source, c’est le groupement Bakulagba qui est jusque là, la cible de ces hommes armés. Ils y optèrent un pillage systématique et kidnapping d’un village à l’autre.

Haut-Uele : la sociétés civile de Doruma alerte sur une présence massive des hommes armes à Pasi

À titre illustratif, le lundi 25 novembre dernier vers 17heures, les assaillants ont systématique pillé le village Sanango situé à 95km de Doruma vers Pasi. Ils y ont kidnappé plusieurs personnes pour le transport de butin. 6 seulement d’entre elles avaient été relâchées le lendemain. Même situation enregistrée le dimanche 1er décembre vers 5heure du matin à Masombo, chef-lieu de ce même groupement, attaqué par ces mêmes éléments qui ont réussi à incendier une position militaire de la place avant de pénétrer le village et procéder au pillage. Et comme si tout cela ne suffisait pas, les présumés éléments LRA ont opéré toute la nuit du 05 au 06 décembre au village Bilikwa à 80km au nord de Doruma.

 » Nous faisons un constat malheureux depuis que ces mêmes événements se succèdent dans un groupement et jusque là aucune réaction de la part de nos autorités civiles que militaires. ” déplore la société civile de Doruma qui plaide pour des mesures urgentes pour la sécurisation de la population.

De son côté, le porte-parole des Forces Armées de la RDC dans le secteur opérationnel Uele qui ne confirme pas ces attaques, redoute le risque d’une dramatisation de la situation par les acteurs de la société civile. Le capitaine Carlos Kalombo exhorte la population à faire confiance à l’armée et à dénoncer les ennemis.

“ Lorsqu’on parle d’une attaque, il faut s’attendre à des échanges des tirs. Mais comme notre population qui était traumatisée l’autre fois ne peut pas encore supporter les mêmes bêtises, elle commence à avoir peur même pour des rumeurs. L’armée est là pour la défense de l’intégrité territoriale et la protection de la population et leurs biens. Que la population continue à donner beaucoup de confiance en leur armée et qu’elle appuie cette armée en dénonçant la position ennemi. C’est ça leur contribution. ” a-t-il dit.

Héritier Mungumiyo

1 COMMENTAIRE

  1. J’appel les autorités competentes de faire une urgence en ramenant la paix dans cette partie du pays

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici