Haut- Uele : crise de leadership au CPJ, le ministre tutélaire remet la pendule à l’heure

Le ministre principal en charge de la culture et des arts, jeunesse, sport et loisirs de la province du Haut-Uele, a suspendu mercredi 27 novembre 2019, Didier Bandibanga et Isaac Degba Egboko, se disputant la présidence du conseil provincial de la jeunesse de cette province.

Cette décision de suspension vise à mettre fin au désordre et dysfonctionnement qui règnent au sein de cette structure de la jeunesse au vu de la nécessaire et urgent renseigne l’arrêté 002/CAB/MIN/ ASSGJSL/ AEE/ 2019 du ministre Étienne Adrito.

Concomitamment, Madame Kahindo Butisho est designée pour assumer l’intérim jusqu’à l’organisation des nouvelles élections. Elle devra aussi réorganiser les élections des conseils territoriaux et urbain de la jeunesse avant la convocation de l’Assemblée générale élective du CJP/ Haut-Uele.

Il sied de rappeler que depuis un moment, chacun de ces acteurs suspendus se réclame la présidence du conseil provincial de la jeunesse du Haut-Uele(CPJ).

La décision du ministre de la jeunesse est diversement perçue dans l’opinion publique : les uns saluent une intervention qui bat le rappel de troupe pour redorer l’image de cette structure juvénile, mais les autres observateurs, y voient une manœuvre politicienne pour se débarrasser d’un ex allier qui serait devenu encombrant.

Nanou Mokuba

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire