Haut-Uele/gouvernorat : sit-in des anciens agents du gouvernement provincial

À Isiro, chef-lieu de la province du Haut-Uele, les agents du gouvernement provincial sortant du Haut-Uele sont en sit-in depuis tôt le matin de ce jeudi 10 octobre devant le cabinet du gouverneur de Province ( ex La cruche) pour réclamer le payement de leurs arrières de 5 mois de salaires et indemnités de sortie de six mois.

À LIRE AUSSI : Haut-Uele : Toujours impayé, le personnel de l’exécutif sortant lance un cris d’alarme

À travers leur mémorandum lit devant le public et adressé au gouverneur Christophe BASEANE NANGAA, ces agents expliquent la réponse à leurs revendications ne pas une faveur sollicitée, mais un droit juridiquement protégé par la loi et le règlement de la Rdc que le Gouverneur en est le garant au niveau de la Province du Haut-Uele, vue que jusqu’à présent ils sont couverts par un arrêté les nommant et qui demeure jusqu’à ce jour valide mais regrettent le fait qu’ils sont marginalisés par rapport à ceux-là qui n’ont pas d’actes juridiques, faisant référence à l’ASBL HAUT-UELE D’ABORD; les collaborateurs expédiant les affaires courantes du cabinet CBN et ceux des ministres provinciaux n’ayant pas d’actes juridiques qui lient avec les cabinets politiques.

Ce personnel de l’Exécutif Provincial sortant se dit testé unanime de constater qu’après différentes démarches et pourparlers par l’entremise de délégués de l’actuel chef de l’exécutif provincial, en l’occurrence le Ministre Provincial des Finances et le Directeur Provincial de l’ANR du Haut-Uele, les élus provinciaux, malheureusement d’après ces revendiquents, leurs démarches ont accouché d’une souris.

“ Toutes les promesses nous faites deviennent difficiles à avaler. Cette façon de nous traiter, nous pousse à conclure qu’on n’est pas des humains et nous poussera à chaque fois que nous sommes menacés, d’entreprendre des actions citoyennes jusqu’à ce que nous serons rétablis dans nos droits légitimes. ” peut-on lire dans ce document de 7 pages consultés par Orientalinfo.net.

Ils ont aussi rappelé au gouverneur Baseane Nangaa qu’il n’est jamais tard de mieux faire.

Franck Duabo

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire