Haut-Uele/Watsa : chefs de services d’assiette et contribuables mis au parfum de la réforme fiscale

Le ministre provincial des finances du Haut-Uele invite les agents des services d’assiettes du territoire de wasta d’être performants en vue de maximiser les recettes de la province. C’était cours d’une réunion tenue ce samedi 05 octobre 2019 au bureau administratif de Watsa.

Convoquée à l’intention des chefs des services d’assiettes, la FEC, la DGRHU, l’autorité territoriale ainsi que l’inspecteur de la territoriale au bureau de l’administrateur du territoire, cette rencontre avait pour objectif de conscientiser l’ensemble des services qui participent à la mobilisation des recettes dans tous les secteurs en territoire de Wasta sur la nouvelle vision et réforme mise en route par le gouvernement provincial.

 » Aimez la province du Haut- Uele, acquittez-vous de vos droits vis à vis de la province. Travaillez en toute intégrité, honnêteté ; être des citoyens modèles ; canaliser dans la caisse de la province ce qui appartient à la province. Ne mettez pas dans vos poches l’argent de la province » a martelé LEU Makombi Guillaume, aux contribuables ainsi que les agents des services d’assiettes du territoire de wasta.

Profitant de l’interview accordée à Orientainfo.net, le patron de l’économie en Provence du Haut-Uele a également éclairé l’opinion publique sur les causes de la suppression de certains services au poste de contrôle de BHO. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la politique de démantèlement des barrières illicites et de la réduction sensible des tracasseries tant policières qu’administratives décrété par le gouverneur de province Christophe Baseane Nangaa en vue de réduire au strict minimum le nombre des services commis à ce poste de contrôle et de péage, devenu malheureusement l’épicentre de toute forme de tracasseries en province.

« Bho n’est pas une frontière,Bho est une limite entre le Haut-Uele et l’Ituri. Donc, la limite entre deux provinces ne peut être assimilée à une frontière entre deux États. J’insiste,le point de péage routier et non frontière. C’est là où lorsqu’un véhicule a emprunté l’axe routier vient de s’acquitter du droit de péage. Ça ne doit pas être un lieu transformé en tracasseries » précise Guillaume LEU Makombi.

Satisfaction côté participants qui se sont engagés au sortir de cette réunion à accompagner cette vision de l’autorité provinciale notamment en s’acquittant volontairement de leurs devoirs fiscaux et en canalisant ces recettes vers le trésor public pour permettre à l’exécutif provincial d’avoir le moyen de sa politique.

Rappelons que le ministre provincial du Haut-Uele en charge des finances est arrivé à Durba le mardi dernier pou une mission officielle dans les territoires et Watsa et Faradje.

Nanou Mokuba

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire