Watsa/sport : le président du cercle sportif de football de Watsa suspendu de ses fonctions

Dans cette lettre de suspension datée du 29 septembre 2018 dont une copie est parvenue à la rédaction d’ORIENTALINFO.NET, le président du service des sports et loisirs évoque plusieurs manquements graves pour motivés sa décision de retrait temporaire de la délégation du pouvoir à monsieur Pambi Onankoy.

Au total six fiefs sont portés contre lui notamment :

-la prise de décision de nomination de groupement sportif
-le non respect de l’éthique sportive
-l’organisation des manifestations sportives sans l’information au service tutelle
-le détournement de deniers publics. – L’usurpation du pouvoir et
-l’indiscipline vis-à-vis des autorités de service de tutelle

Mais déjà cette mesure de suspension est rejetée par l’entente sportive du Haut-Uélé. Son président Alain Motoalindepone dénie toute compétence au service du sport et loisir pour prendre une telle décision.

« Je tiens à rassurer l’opinion public que l’Assemblée du cercle prévue ce dimanche aura bel est bien lieu et puis je tiens encore à éclairer l’opinion que la suspension de service de sport est de nul effet car le service de sport n’a pas compétence de suspendre un organe sportif. Je persiste en disant que Monsieur Simon Yokobha n’a pas compétence à suspendre l’organe du cercle car cet organe n’a pas été nommé par lui et ils ne sont pas les agents du service du sport. » a-t-il écrit via les réseaux sociaux.

Rédaction

1 réponse
  1. Tanzi Patrick
    Tanzi Patrick dit :

    Oriental info,

    On n’est où là ? C’est grave ce qui se passe dans le Haut-Uele, le ministère a le droit de prendre des décisions sur toute association ou service de son ressort. Si il y a des manquements graves qu’il constate, par rapport à la loi. c’est de ses prérogatives à remettre l’ordre selon les instructions en matière (Cfr Règlements Généraux sportif de la RDC). Le président de l’Entente du n’a pas compétence de s’opposer à l’État. Par contre il doit chercher d’approfondir et collaborer avec l’État et chercher à imposer l’ordre et la concorde.
    J’appelle la population à respecter les autorités de l’État ainsi que leur pouvoir.

    Sentiments patriotiques

    Se Hon Patrick Tanzi.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire