Haut-Uele-ultimatum aux Sud-africains : la délégation de 3 parlementaires a échangé avec les parties prenantes

La délégation des parlementaires ressortissants du Haut-Uele dépêchée par la présidence de la république a pris langue avec les leaders communautaires du territoire de Watsa ce jeudi 12 septembre à l’espace Kingakati à Durba.

Au cours de cette reunion marathon la question d’ulttimatum de 48 h aux expatriés sud Africains œuvrant au sein de la société Kibali Gold Mines était passée au peigne fin dans toutes ses facettes.

Si la jeunesse qui avait écrit au PDG de Barrick semble visiblement capituler; la société civile, elle, ne veut pas vite lâcher prise jusqu’à ce que les préoccupations posées trouvent leurs réponses favorables.

La jeunesse qui a remis un mémo à la délégation affirme aussi avoir profité de l’occasion pour poser les vraies préoccupations de la population pour une réponse urgente. Il s’agit notamment de la prise en compte de la main d’œuvre locale, de l’octroie du marché disponible aux entrepreneurs locaux et autres. Du coup , Elle lance un appel au calme.

Le chef de la délégation qui s’est confié à la presse après les audiences accordées à la jeunesse et la société civile promet de faire rapport à la présidence au terme de cette mission. le député national Justin Somana voit une nette similitude dans la cause de soulèvement des sud-Africains aux réclamations de la population de wasta

Rappelons que la dite délégation est composé de parlementaires élus du Haut-Uele dont deux députés nationaux et un sénateur. Il s’agit respective des honorables Justin Somana elu de Rungu; Anokonzi Masikini de Faradje et Jean-Pierre BATUMOKO.

Orientalinfo.net

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire