Watsa : voici la clé de la relance économique selon la FEC (Mémo)

Lecture du mémo de la FEC/Watsa samedi 17 août 2019 ©Joseph Amisi Walum

Le gouverneur de la province du Haut-Uele en séjour en territoire de Watsa depuis vendredi dernier, a reçu en audience samedi 17 août 2019, une délégation de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) territoire de Watsa.

De l’occasion, la FEC a remis à l’autorité provinciale un mémorandum dans lequel, elle dénonce notamment le problème d’insécurité dans la cité de Durba, la multiplicité des taxes au poste de contrôle de BO, la nécessité de l’implantation de la société GiroFields ainsi que les tracasseries policières qui asphyxient le climat des affaires.

La FEC a de l’occasion réaffirmé son engagement à soutenir la vision du nouvel exécutif provincial avant de promettre son implication dans la mise en application du nouveau code minier promulgué le 18 mars 2018 a dit Felly Ututu, président territorial de cette structure au sortir de cette rencontre.

Toute fois, le syndicat patronale a pose quelques préalables pour une relance effective de l’économie afin de donner au gouvernement provincial les moyens de sa politique.

Il s’agit notamment :

– de défis sécuritaires;

– de la promotion des investissements nationaux et étrangers pour accroître la production et par ricochet booster l’économie, la promotion de l’entrepreneuriat local en offrant plus de marchés aux locaux;

– de l’amélioration du climat des affaires car l’entrée dans le Haut-Uele est devenu un véritable parcours du combattant. À titre illustratif, 13 services opèrent au poste de Bo et plus de 7 carrefours PCR de rançonnement des opérateurs économiques sur le tronçon routier Aru-Durba pour assouvir les velléités des chefs de services au détriment de la province et;

– de l’installation d’un guichet unique.

Héritier Mungumiyo

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire