RDC-Tshopo :  les forces vives sollicitent un quota d’au moins 3 ministères dans le gouvernement Sylvestre Ilunga

Joseph Kabila et Félix Tshisekedi, autorités morales du FCC-CACH le 24 janvier 2019 à Kinshasa lors de la passation du pouvoir/photo, droits tiers

Les membre de la coordination provinciale de la société civile forces vives en collaboration avec les autres couches sociales de la Tshopo dans l’ex province Orientale, sollicitent en faveur de cette jeune province trois portefeuilles ministériels au sein du gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba en cours de formation.

Dans une lettre adressée ce samedi 10 août 2019 au duo Joseph Kabila et Félix Tshisekedi, autorités morales de la coalition FCC-CACH génératrice des 65 futurs ministres sous l’ère Tshisekedi, cette structure d’appui à la démocratie renforcée réaffirme son attachement à la souveraineté, à l’intégrité territoriale et à l’indépendance de la République Démocratique du Congo. Elle motive sa démarche par le souci de la représentativité nationale.

« (…)étant donné qu’aucun leader politique de la Tshopo ne se retrouve ni au bureau de l’Assemblée nationale, ni dans celui du sénat, nous sollicitons un quoto de d’au moins trois membres au gouvernement; la province de la Tshopo étant le berceau du nationalisme et fief naturel du FCC-CACH et de nos héros nationaux » écrivent ces forces vives.

Cette l’initiative bénéficie également de l’appui des responsables des confessions religieuses, des représentants des personnes vivant avec handicap, ceux des chefs coutumiers et des communautés de base de la Tshopo explique cette note consultée par la rédaction du média en ligne Orientalinfo.net.

Notez que la publication du gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba longtemps attendu pourra intervenir sauf imprévu en début de la semaine prochaine.

Héritier Mungumiyo

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire