Durba : le nouveau comité directeur de la société civile investi

Investiture ce samedi 29 juin 2019 des membres du nouveau comité directeur de la société civile sous-coordination de Durba en territoire de Watsa dans la province du Haut-Uele. Tout s’est déroulé dans une ambiance festive à l’espace kermesse sous la supervision du coordonnateur territoriale de cette structure Odon Bulery en présence du représentant de l’autorité territoriale, des chefs des quartiers et des représentants des diverses organisations associatives.

Une occasion pour O. Bulery d’exhorter ce nouveau comité à privilégier l’intérêt de la population de Durba et ses environs durant son mandat de 4 ans.

« Vous devez gérer dans le strict respect des statuts car servir dans la société reste un sacrifice pour la population » leur a-t-il conseillé

De son côté le nouveau comité investi promet de donner une nouvelle image à cette structure tout en saluant les actions de son prédécesseur.

« Notre administration capitalisera les acquis du comité sortant et apportera plusieurs innovations pour redynamiser cet organe citoyen de pression. Dans les 50 jours qui suivent, nous procéderons à l’identification de toutes nos composantes. Ce travail nous permettra de remettre en ordre vis-à-vis des lois qui régissent notre pays, les mouvements de la société civile. A notre sens, la redynamisation de la société civile passe aussi par la vitalisation et tonification des organisations de base. » a résumé Antoine MUNGUETSONI, secrétaire exécutif et rapporteur dudit comité dans le discours d’investiture.

Dans ce comité, on retrouve notamment Baby Lipombo ( président), Lodha Ambenese (vice-présidente), Louis Mitambwa (2e vice-président), Antoine Munguetsoni (Secrétaire exécutif et rapporteur titulaire) pour ne citer que ceux là.

Il sied de noter que le comité sortant de cette structure d’appui à la démocratie a boudé la cérémonie de remise et reprise par manque de fair-play démocratique. Une attitude à bannir car la démocratie tant prônée devrait commencer dans nos structures de base et à priori dans la société civile réputée parler à longueur des journées de ce fameux concept d’après certains observateurs avertis.

Orientalinfo.net

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire