Haut-Uélé/Santé: Plusieurs infirmiers et ténanciers des officines pharmaceutiques détiennent des faux documents dans la ZS/Watsa

Les members fu comité de gestion de la zone de santé de Watsa samedi 16 juin 2018/photo M. Martyn

C’est ce qu’ont révélé le weekend dernier les autorités sanitaires au terme de la réunion mensuelle de mai du comité de gestion de la zone de santé de Watsa qui s’est déroulée dans la salle de réunion de BCZ à Watsa dans la province du Haut-Uélé.

Selon Crispin Lokutu, médecin chef de ladite zone sanitaire, l’usage des faux titres scolaires devient de plus en plus récurent dans des structures sanitaires de la contrée.

Il en veut pour preuve, la statistique élevée constatée lors d’une opération de contrôle. Sur 180 officines pharmaceutiques contrôlées, 112 sont tenues par de porteurs de faux papiers. Et parmi 452 formations sanitaires inspectées, 86 infirmiers et médecins détiennent des diplômes contrefaits. Et Comme si tout cela ne suffisait pas, on note aussi l’implantation illégale des quelques formations sanitaires. Un dispensaire non reconnu à Dubele, deux autres à Durba. L’un au quartier Béthanie et l’autre à Kokiza a déploré le Dr Crispin LOKUTU.

Les autorités sanitaires de concert avec celles administratives envisagent des mesures contraignantes pour éradiquer ce phénomène présentant un danger public qui s’est confortablement installé.

Notez par ailleurs que plusieurs révélations fracassantes ont été faites lors de cette réunion du COGE (comité de gestion ) de la ZS WATSA entre autres: la résurgence de la lèpre et tuberculose sur l’axe Maitulu avec 6 nouveaux cas enregistrés, la persistance de la mortalité infantile, l’interprétation des textes légaux et autres qui posent encore problème jusqu’à des accrocs avec certains services étatiques.

Mungson Martyn
orientalinfo.net:

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire