Haut-Uele : Christophe Nangaa réitère sa promesse de promouvoir l’agriculture

Christophe Baseane Nangaa, gouverneur du Haut-Uele jeudi 23 mai 2019/ photo, Alain Pangwimo

Le nouveau gouverneur de la province du Haut-Uélé a regagné sa province l’après-midi de ce jeudi 23 mai 2019.

En provenance de Kinshasa où il a participé avec ses collègues gouverneurs du pays à l’atelier de recadrage des actions des nouveaux gouverneurs; Christophe Nangaa a été accueilli par son adjoint Christian Pitanga Mangandro au pied de l’avion à l’aéroport d’Isiro-Matari.

En suite le nouveau chef de l’exécutif provincial du Haut-Uele s’est offert un bain de foule de l’aéroport jusqu’à Mendambo le long du le boulevard du 30 juin sous une pluie battante.

Devant ses administrés venus en masse l’écouter, l’homme au slogan « le Haut-Uélé d’abord » a invité les filles et filles du Haut-Uélé y compris tous ceux qui ont choisi le Haut-Uélé comme leur deuxième patrie à une implication tout azimut pour le développement de la jeune province à multiples défis.

« Nous devons travailler en synergies. Je ne suis pas venu travailler seul. Ce n’est pas un travail du gouverneur seul. Nous avons besoin de la participation de tous pour construire notre province. Nous n’allons pas fabriquer de l’argent. Nous n’avons pas d’usines mais, si chacun de nous se met au travail nous réussirons. » a lancé CBN.

Pour Christophe Baseane Nangaa, nouveau locataire du gouvernorat du Haut-Uele, seule l’agriculture peut donner du travail à tout le monde et reste le secteur pivot par excellence de développement. Il réitère sa promesse de la campagne électorale, celle de promouvoir l’agriculture durant son mandat.

« L’agriculture reste la plus grande richesse que nous avons. Ce n’est ni l’or ni diamant. Moi suis venu promouvoir cette richesse pour le bien de nous tous. Chacun de nous doit faire l’agriculture, ainsi nous aurons tous la nourriture à manger et à vendre. » a-t-il conseillé.

Rappelons que le 08 avril dernier lors de la présentation de son programme de société devant les élus provinciaux, l’actuel gouverneur du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa s’était engagé à faire du secteur agricole une véritable alternative à la réduction de l’exploitation minière dans certains sites de la Province disposant de plus 1.535.640 hectares des terres arables. Mais, le secteur agricole y fait face à plusieurs défis.

Orientalinfo.net

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire