Mahangi: Justice populaire au village Ugeng’o

Photo d’illustration : Des cases incendiées au quartier Vietnam à Durba dans le Haut-Uele © orientalinfo.net

Quatre maisons détruites et pillées, c’est le bilan d’un soulèvement populaire au village de Ugeng’o, groupement sabu en chefferie des Anghal dans le territoire de mahagi dans la province de l’Ituri ce samedi 11 mai 2019.

C’est aux environs de 9heures que tout a commencé rapportent des sources sur place. Trois hommes sont soupçonnés détenteurs des amulettes et leurs épouses accusées de la sorcellerie par les habitants de la place.

L’implication du chef de groupement SABU pour une tentative d’extirpation de ces amulettes n’est pas vue de bon œil par les incriminés qui exigent l’intervention du chef de chefferie car, selon eux, il en va de son apanage.

« Deux des incriminés ont refusé d’avouer le fait d’être détenteurs des amulettes. C’est alors que la population en colère va profiter pendant que les victimes sont au champ pour commettre leur forfait. » indique la même source.

Les élèves de l’Institut Ugeng’o ont également fait partis du groupe de destructeurs déplore de son côté le coordonnateur de la nouvelle société civile congolaise du Territoire de mahagi. Anican kayucan tengo condamne avec la dernière énergie cet acte qu’il qualifie de justice populaire et exige que les auteurs soient dénicher afin que justice soit faite. En outre, il condamne la manipulation des élèves et plaide pour que la main soit mise sur les tireurs de ficelle.

Contactez à ce sujet, le chef de chéfferie des Anghal confirme le fait. Sa majesté Serge Djalaore précise que l’un des incriminés pour la possession des amulettes est passé aux à veux. Les deux autres qui ont refusé d’avouer ont pris fuite.

Il déplore toute fois que ce dossier coutumier soit déjà fixé au tribunal de Paix de mahagi.

Samy Munguromo/ correspondant orientalinfo.net à Mahagi

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire