Une station carburant à Mendambo dans la ville d’Isir ©Orientalinfo.net

Hausse des prix des produits pétroliers dans la ville d’Isiro, chef-lieu de la province du Haut-Uele. Un litre d’essence par exemple qui jadis se vendait en 2000fc est passé de 2400 FC, 2500fc voire 2600fc. Un (1) litre de Gasoil 1800fc s’achète maintenant à 2300fc il y a deux jours. Chose qui a occasionné même la fermeture des grandes stations de la ville.

Approchés par la rédaction d’Orientalinfo.net, certains vendeurs et revendeurs des carburants justifient cette augmentation des prix par la rareté des produits pétroliers dans les dépôts d’approvisionnement de la place, voire même aux Pays d’importation. D’autres par contre, pensent que la fermeture des frontières RD Congolaises et l’Ouganda à cause de Covid-19 et la dépréciation des Francs Congolais face au dollar seraient à la base de cette rareté.

Les consommateurs de leur côté, notamment les conducteurs des taxis-moto disent regretter cette flambée des prix et la fermeture des grandes stations.

Déjà la population Isiroise commence à subir les conséquences de cette augmentation de prix des carburants. Le transport urbain qui se négociait entre 500fc ou 700fc pour des courtes distances, passe ce dernier temps à 1500fc ou 2000fc.

Très touché par cette situation, le pouvoir public, par le biais de service de la Division Provinciale de l’économie a, à travers un communiqué radiodiffusé ce samedi 21 mars demandé aux opérateurs économiques de la Province du Haut-Uele en général et ceux de la ville d’Isiro en particulier de ne pas augmenter les prix de première
nécessité, notamment, les produits pétroliers, le ciment gris, haricot, Sucre, huile de palme viande de vache ou de bœuf, savon…

Elle ( Division de l’économie) promet d’envoyer dans le plus bref délai ses inspecteurs sur terrain pour surveiller et encadrer les prix.

« Les opérateurs économiques qui vont se caractérisé par la hausse des prix des produits ci-haut seront exposés à des fortes amandes et subiront en conséquences la rigueur de la loi » a averti la Division de l’économie.

Franck DUABO/ Isiro.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici