Haut-Uele : libération de 8 prisonniers graciés

0
73

Le Gouverneur de la Province du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa a présidé ce mardi 23 Février 2021, à l’esplanade du palais de Justice d’Isiro, la cérémonie de libération des prisonniers bénéficiaires de la grâce présidentielle accordée par le chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Au total 8 prisonniers ont été libérés de la prison centrale d’Isiro pendant que 12 autres bénéficient de la même mesure dans celle de Watsa et de Dungu, rapporte la Cellule de Communication du gouvernorat.

Le Chef de l’exécutif provincial a exhorté ces Graciés à plus d’engagement citoyen avant de saluer les efforts du Président de la République pour le maintien de la paix et de la sécurité ainsi que sa volonté visant l’instauration de l’Etat de droit en République Démocratique du Congo.

« À vous nos frères, loin d’être un droit qui vous est reconnu, c’est plutôt une mesure de clémence qui vous est accordé, ceci dans l’espoir de vous donner une fois de plus la chance de vous amender et participer aux efforts du développement de notre nation. C’est ainsi que j’attire votre attention quant au comportement à tenir après avoir recouvert la liberté. »

À lui de renchérir :

« Je vous demande de faire montre d’un engagement citoyen et responsable pour éviter la récidive et vous maintenir dans la bonne voie vis-à-vis de la société, en se conformant aux lois et règlements de notre pays. Je vous rassure de la détermination du Gouvernement que je dirige, à vous accompagner pour votre réinsertion sociale », a renchéri, à son tour, Christophe Baseane Nangaa.

B. Nangaa a, en outre rassuré les autorités judiciaires de son engagement d’octroyer deux jeeps, l’une au parquet et l’autre à l’administration de la prison centrale hormis son projet de viabiliser le palais de Justice à l’instar du chantier de la prison centrale.

Il sied de noter que l’administration pénitentiaire dans cette jeune province fait face notamment à la carence du personnel qualifié, le manque d’un bâtiment digne, d’un véhicule adapté et autres, a fait observé Stéphane Omari Mbazi, directeur de la prison centrale d’Isiro.

Orientalinfo.net