Watsa : les personnes handicapées réclament d’être considérées comme tout homme normal

Les équipes des vivant avec handicap de Watsa et DURBA dimanche 08 décembre 2018 au stade Surur©orientalinfo.net

Le monde a célébré le 03 décembre dernier la journée dédiée aux personnes vivant avec handicap.

En 2018, elle a été placée sous le thème— « Autonomiser les personnes handicapées et assurer la participation et l’égalité ».

En marge de la célébration de cette journée en territoire de Watsa dans la province du Haut-Uélé, la fondation lèves-toi et marche en partenariat avec La fondation Abotome Roger et Kibali gold mine a organisé dimanche 09 décembre 2018 un match amical de ballon rond entre les handicapés de Durba et Watsa. L’équipe de Watsa l’a remporté sur le score de 2-1 face à leurs adversaires du jour au stade Surur/Kokiza.

Une première activité du genre dans la contrée qui a drainé un bon nombre des spectateurs. C’était également une occasion pour l’organisateur d’appeler à la fin de la discrimination des personnes vivant avec handicap dans la société.

Sylvain Vutamara Amour, coordonnateur de la fondation lèves-toi et marche prononcant son speach ©orientalinfo.net

Dans son allocution, Sylvain Vutamara Amoti, coordonnateur de la fondation lèves-toi et marche a fait remarquer que les personnes vivant avec handicap éprouvent de difficultés de vivre dans la vie courante. Il a appelé à la protection et promotion de cette classe sociale car l’handicap ne doit nullement constitué un sujet de la solitude ou de dénigrement. L’handicap n’est non plus une incapacité a-t-il martelé.

« Notre vie sur terre est passagère, incontournable et passe si vite. Un Homme valide peut devenir handicapé mais le contraire jamais. Nous demandons à nos autorités tant administratives, civiles que militaires de prendre en compte nos revendications qui se résument à la protection intégrale et promotion des PVH. En territoire de Watsa, nous ne bénéficions d’aucun traitement spécial. Pas exonérés de toutes des taxes sur les marchés, nous faisons régulièrement face comme tout le monde aux arrestations arbitraires et manquent également d’emploi ».

La fondation lèves-toi et marche créé depuis 2016 a indiqué avoir recensé plus de 3500 handicapés uniquement dans les cités de Durba et Watsa entre 2017-2018.

Il sied de noter qu’aucune autorité politico-administrative ou civile locale n’a malheureusement rehaussé de sa présence à cette manifestion annuelle des personnes vivant avec handicap.

C’est depuis 1992 que les Nations Unies ont dédié la date du 3 décembre aux personnes handicapées afin de favoriser leur intégration et l’accès à la vie économique, sociale et politique. Cette journée mondiale est par ailleurs l’occasion idéale de réaffirmer certains principes de base, trop souvent oubliés: « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits ». Le respect de cette dignité due à chaque personne, valide ou non, implique la reconnaissance de droits fondamentaux comme l’éducation ou l’accès au travail.

Les manifestations organisées à cette occasion nous invitent à modifier le regard que nous portons sur les personnes handicapées.

Héritier MUNGUMIYO

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire