Ituri : la recrudescence de l’insécurité freine l’afflux des investisseurs

Jean Bamanisa Saidi et Yacoub Sidya, représentant d’Équinoxe lors de la signature le 26 juillet 2019 d’un partenariat pour l’ouverture d’une raffinerie d’or en Ituri / cellule de communication gouvernorat

La persistance de l’insécurité dans la province de l’Ituri n’est pas sans conséquence à plusieurs niveaux.

Outre les Tueries, viols, vols, pillages et déplacements massifs de la population enregistrés sur terrain; les investisseurs prennent le dégoût pour amener leurs capitaux dans cette province pourtant à multiples potentialités successibles de booster son développement une fois transformées en richesses.

D’après Jean Bamanisa Saïdi, gouverneur de cette province, il faut l’implication de tous pour nettoyer la mauvaise image qui colle désormais à l’Ituri depuis le regain des violences meurtrières fin 2017.

“Qui voudra venir en Ituri ? Les investisseurs, les entreprises ont peur d’envoyer leurs personnels. Regardons nous en face, si nous aimons notre Province. Et rejetons les fauteurs de troubles !” a-t-il fait savoir via Watssap.

La province de l’Ituri est en proie aux exactions d’une coalition des miliciens de Ngudjolo et CODECO qui sèment terreur et désolation en territoire de Dungu. Les autorités provinciales appellent désormais à une résistance populaire et pacifique marquée par la dénonciation et le refus de se solidariser avec l’ennemi afin de contribuer au retour de la paix dans cette partie de la République Démocratique du Congo.

Héritier Mungumiyo

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire