Haut-Uélé : Ultimatum aux Sud-africains, Dieudonné APASA appelle à la retenue

Fin ce dimanche 08 septembre 2019, du d’ultimatum lancé aux expatriés sud-africains œuvrant au sein de Kibali pour quitter la province du Haut-Uele par la société civile et sa composante la jeunesse, en signe de protestation contre les attaques xénophobes en Afrique du Sud.

Réagissant sur le dossier, le ministre provincial des mines du Haut-Uélé dit condamner avec la dernière énergie l’attitude xénophobe de certains sud- africains et se rallie à la position du gouvernement de la République, exprimée par le chef de l’état Félix Tshisekedi lors de son adresse aux opérateurs économiques à l’hôtel Sultani samedi 07 septembre 2019 à Kinshasa.

Dieudonné Apasa appelle par ailleurs les lanceurs d’ultimatum aux expatriés sud-africains œuvrant au sein de Kibali Gold Mines à la retenue et à l’objectivité dans les actions entreprises.

“Je pense qu’il faille à chacun de mettre un peu de l’eau dans son vin. Une action entreprise doit toujours avoir un objectif recherché et qui soit utile aux initiateurs. Il appartient à la société civile et à la jeunesse d’analyser et de définir les objectifs pertinents que vise leur action.”

Notons que les violences xénophobes ont refait surface en Afrique depuis le dimanche dernier. Le bilan officiel fait état de 10 personnes cruellement assassinées. Les auteurs de cette barbarie accusent les ressortissants d’autres pays Africains de s’accaparer de tous les emplois disponibles au détriment des nationaux.

Nanou Mokuba

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire