Haut-Uélé : Gratuité de l’enseignement de base, les chefs d’établissement Public dans le viseur de la Ministre Provinciale de l’EPSP

Mme Françoise Azaro , ministre provinciale de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP) du Haut-Uele/ photo, droits tiers

Aussi tôt arrivée à Isiro, chef-lieu de la Province du Haut-uélé en Provenance de Kinshasa où elle avait pris part à la table ronde sur la gratuité de l’enseignement en RD Congo, la ministre provinciale de l’EPSP Françoise Azaro a confirmé la gratuité de l’enseignement de base décrété par le président de la République conformément à la loi fondamentale du 18 février 2006 dans son article 43 qui stipule que “l’enseignement primaire est obligatoire et gratuit dans les établissements publics”.

Pour ce faire, la patronne de l’éducation dans le Haut-uélé, Françoise Azaro, attire l’attention des chefs d’établissements publics d’appliquer sans faille cette mesure de gratuité de l’enseignement de base. Elle demande à certains responsables de ces établissements publics qui avaient déjà perçu l’argent d’inscription ou ceux qui continuent à percevoir l’argent au niveau de l’enseignement de base, de le rembourser aux parents dans un bref délai.

“J’attire l’attention de chefs d’établissement publics de l’enseignement de base qui ont reçu l’argent des parents de le restituer aux concernés. Nous devons respecter la décision de la hiérarchie” a dit F.Azaro avec un ton ferme.

Par ailleurs la ministre Azaro appelle les chefs d’établissement public de sa juridiction de continuer avec les inscriptions gratuites pour l’enseignement de base : de 1ere année primaire à la huitième année ( deuxièmes année secondaire ancienne appellation) en attendant les frais de fonctionnement qui seront disponibles au mois d’octobre prochain.

Concernant la situation de Non Payés ou Nouvelles Unités, elle promet que d’ici quelques jours une équipe de contrôle va passer pour identifier tous ces cas pour finir définitivement avec cette question des N.U ou N.P sur l’ensemble du territoire National.

Françoise AZARO a profité de l’entretien accordé à Orientalinfo.net ce mardi 03 septembre 2018, pour s’adresser aux parents qui hésitent encore d’envoyer leurs enfants à l’école.

“ Nous disons aux parents les portes des écoles sont déjà ouvertes. Nous leur demandons d’envoyer massivement leurs enfants à l’école. Nous ne voulons plus voir les enfants de la ville d’Isiro et ceux des territoires de la Province du Haut-uélé dans la rue entrain de vendre par ce que leurs parents n’ont pas des moyens” a insisté M Françoise Azaro.

Rappelons que cette gratuité de l’enseignement de base prévue par la constitution du 18 février 2006 vient d’être effective après 27 ans de son interruption.

FRANCK DUABO

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire