Tshopo : Crise à la division de TRANSVCOM, la société civile appelle à une intervention urgente des autorités

Rien ne va à la division provinciale des transports et voies de communication de la Tshopo. Deux chefs de division se disputent un même fauteuil. Il s’agit de Danny Mongo et Jean-Marie Daruwezi. Le premier brandit le document d’intérim signé par le gouverneur de province après la suspension du second. Ce dernier présente la commission d’affectation récemment signée par le Vice-premier ministre en charge de transport et voies de communication le mettant à la disposition du Gouverneur de la province de la Tshopo.

Ayant appris l’existence de cette correspondance, un groupe des cadres et agents de TRANSVCOM a écrit une pétition constatant le retour aux affaires de Jean-Marie DARUWEZI. Et l’autorité provinciale l’aurait déjà récusé suite au manquement constaté dans l’exercice de ses fonctions.

Au regard de toutes les agitations, le président du bureau de coordination de la société civile de la Tshopo hausse le ton. Dans un point de presse animé dans son siège, David YOFEMO MALOMALO appelle les autorités compétentes à résoudre urgemment cette crise de leadership à la division provinciale de TRANSVCOM. Pour la société civile de la TSHOPO, les nombreux cas de naufrage sur le fleuve Congo et des accidents de circulation doivent imposer une certaine célérité dans la résolution de ce dossier avant que l’on ne déplore le pire, conclut David YOFEMO MALOMALO.

Correspondance spéciale avec François Okonda

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire