L’Union nationale de la presse du Congo, sous-section de Watsa dans la province du Haut-Uele, a exigé ce mardi 24 mars 2020, la libération immédiate du journaliste Éric Mukotsi, directeur de la radio Canal Uele arrêté la veille sur instruction du parquet près le tribunal de paix local.

Pour la corporation des journalistes dans cette partie du pays, l’arrestation de ce journaliste pour une prétendue incitation à la haine tribale et imputation dommageable reste un subterfuge voilà les intentions manifestes de musellement de la presse et des acteurs de la société civile en territoire de Watsa.

La corporation des journalistes annonce des actions citoyennes pacifiques dès ce mercredi 25 mars jusqu’à la libération du journaliste arrêté qui n’a fait que son travail d’informer l’opinion dans les normes réglementaires d’éthique et déontologie professionnelles.

Voici l’intégralité du communiqué de l’UNPC/Watsa :

Nanou Mokuba

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici