Watsa : la population de Giro refuse l’ingérence du gouvernement provincial dans le processus de sa délocalisation (mémo)

Majoritairement habillée en noir, la population de Giro dans le groupement Bugutali, chefferie Mariminza en territoire de Watsa dans la province du Haut-Uélé était dans la rue ce jeudi 28 février 2019.

Une marche pacifique organisée pour confirmer l’attachement des personnes affectées par le projet de l’entreprise Giro GoldFields au processus de leur relocalisation et exiger que ce derniers se fasse en conformité aux normes réglementaires en vigueur en République Démocratique du Congo notamment l’article 281 alinéa7.7 bis du code minier et 547 du règlement minier relatifs à l’indemnisation des occupants du sol, la délocalisation, l’installation et la réintégration.

Les manifestants ont également fléché le gouvernement provincial dans leur mémo et calicots jusqu’à récuser sa conduite dudit processus dénonçant une délocalisation inique sous l’immixtion de la province.

« Nous refusons avec toute énergie l’ingérence du gouvernement provincial concernant le processus de notre délocalisation, sauf qu’il soit comme un arbitre. »

La reconnaissance, l’indemnisation des maisons dites anarchiques (démolies officiellement pour décourager l’occupation illégale des périmètres des miniers) et le dédommagement des victimes décédées enregistrées depuis le début du processus de délocalisation en juin 2017 font également partie des revendications des manifestants qui sont allés déposer leur mémo au chef du groupement Bugutali à 7km de Giro.

Rappelons que le processus de délocalisation de la population de Giro fait couler beaucoup d’encre et de salive depuis sa genèse. Cette énième manifestation contre l’opacité du processus de délocalisation de la population de Giro affectée par le projet de L’entreprise Giro GoldFields SARL reste en claire une nouvelle interpellation au gouvernement provincial accusé de tous les maux dans le pilotage de ce processus afin d’éclairer une fois pour toute l’opinion publique pour couper court aux diverses spéculations sur ce dossier.

Il sied de noter que nos efforts pour glaner une réaction de l’incriminé tout comme du côté de Giro GoldFields SARL n’ont rien produit jusqu’à la fin de la rédaction de cet article.

Héritier MUNGUMIYO

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire