Watsa : “La xénophobie en RSA est une question internationale, il revient à la nation congolaise de décider du sort des Sud-africains dans notre pays et non à la société civile” (Innocent Makanda)

Innocent Makanda Mwaba, administrateur du territoire de Watsa ©orientalinfo.net

L’administrateur du territoire de Watsa, Innocent Makanda Mwaba Lubusu, a condamné vendredi 06 septembre 2019 comme tout le monde les violences infligées aux ressortissants étrangers en Afrique sur fond de la Xénophobie.

L’autorité territoriale qui s’exprimait au terme d’une réunion extraordinaire du comité local de sécurité élargie a toute fois appelé ses administrés au calme.

« La xénophobie en RSA est une question internationale, il revient à la nation congolaise de décider du sort des Sud-africains qui sont dans notre pays et non à la société civile. Je demande à tous les congolais qui vivent en territoire de Watsa d’être calmes et d’attendre la réaction de Kinshasa. »

La réaction du gouvernement pourrait prendre le temps que ça prendre ajoute l’administrateur du territoire de Watsa.

LIRE AUSSI : xenophobie en Rsa, la societe civile du Haut-Uele lance un ultimatum de 48h aux ressortissants sud africains

Cette réaction intervient un jour (dimanche prochain) avant la date d’expiration de l’ultimatum accordé par la société civile et la ligue des jeunes unis pour le développement de Watsa pour exiger le rapatriement des expatriés Sud-africains œuvrant dans Kibali gold mine.

Héritier Mungumiyo

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire