Haut-Uele : insécurité à Durba, la société civile exige la relève des responsables de sécurité pour incompétence et complicité

Le bureau de la société civile sous-coordination de Durba ©orientalinfo.net

La société civile forces vives de Watsa monte au créneau face au regain d’insécurité marqué par des visites nocturnes des domiciles par des hommes armés dans la cité minière de Durba, en territoire de Watsa dans la province du Haut-Uele.

Dans un mémorandum adressé mercredi 31 juillet 2019 au gouverneur de province du Haut-Uele, cette structure citoyenne s’insurge contre la léthargie des services de sécurité à mettre fin à ce phénomène « vol à mains armées » qui a élu domicile dans la contrée depuis le début du mois de juillet finissant.

Elle reste convaincue sur base des témoignages des victimes de l’implication de certains éléments de forces de l’ordre dans le brigandage et les violences qui sévissent ces jours-ci en territoire de Watsa, pourtant considéré comme poumon économique de la province du Haut-Uele, écrit cette structure citoyenne à l’attention du chef de l’exécutif provincial.

« Pour éviter le pire au tour de cette épineuse question, la société civile demande à votre auguste personnalité de prendre des mesures nécessaires pour contraindre ces malfrats ainsi que leurs complices voire même le remplacement de certaines autorités d’une part pour leur incompétence et d’autre part, pour leur implication dans cette criminalité. »

La coordination territoriale de la société civile se réserve le droit de passer au actions citoyennes reconnues par la loi en cas de persistance de l’insécurité et d’une réponse idoine dans le délai de l’autorité provinciale.

« Aujourd’hui c’est le cas de vol à main armée, qui sait que demain il s’agira des morts d’hommes et cela sous les regards passifs des autorités tant politico-administratives, policières que militaires. »

Pendant ce temps, la police à travers les radios communautaires continue à appeler la population à collaborer pour venir à bout de cette bandé des malfaiteurs.

Rappelons qu’une dizaine des domiciles ont été déjà visités nuitamment par ces voleurs main armée qui sèment désolation dans la population. Argent, téléphone et autres biens de valeur sont régulièrement emportés aux victimes.

Orientalinfo.net

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire