Les manifestants. Ph/ Orientalinfo.net

Les activités socio-économiques sont restées paralysées ce vendredi 22 juillet 2022 dans la cité minière de Durba, territoire de Watsa, dans la province du Haut-Uele.

Situation consécutive à l’organisation d’une marche pacifique par l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) pour protester contre la recrudescence des vols à main armée dans cette partie du pays. Une manifestation qui a connu une très faible mobilisation :

« Il y a une marche pacifique organisée par Udps Tshisekedi Territoire de Watsa ensemble avec les forces vives et sociales et les autres Partis politiques pour dénoncer les antivaleurs telles que l’insécurité, pillage des nos ressources naturelles par les étrangers, hausse des prix des biens de consommation, de transport et Multiplicité des Taxes et autres .», expliquait Me Augustin Tshisambo, président sectionaire de ce parti politique.

Plusieurs observateurs estiment que l’Udps, parti au pouvoir, cille l’arbre sur lequel il est assis car étant au pouvoir.

La veille, les autorités administratives locales avaient interdit cette manifestation évoquant des raisons sécuritaires.

Par peur d’être victimes de potentiels débordement, la quasi-totalité des opérateurs économiques ont préféré garder fermées les portes de leurs établissements.

Pendant ce temps, une station service a été dévalisée par des hommes en armes ce jeudi à Ngangazo dans un climat d’insécuririté marquée également par la recente tuerie de trois personnes par des présumés miliciens Codoco dans la chefferie de Walese.

Héritier Mungumiyo