Watsa/Médias : 26 journalistes formés par la FRPC au traitement des informations électorales

Les participants à l’atelier de renforcement des capacités de la FRPC à Watsa après la remise des brevets samedi 21 juillet 2018/photo Likambo Tamino Timothée

Les rideaux sont tombés samedi 21 juillet 2018 à Durba sur l’atelier de renforcement des capacités d’une vingtaine des acteurs des radios communautaires de Watsa dans la province du Haut-Uélé.

Un séminaire de cinq jours qui a porté notamment sur la récolte, le traitement et la diffusion des informations électorales avant, pendant et après les élections, le genre journaliste, le cadre institutionnel de la Ceni, l’éthique et déontologie du journaliste congolais etc.

Madame Ghislaine ITAMA vice-présidente de la Fédération des Radios Proximité du Congo et l’une des formatrices venues de Kisangani, a indiqué que cet atelier a permis d’outiller les journalistes de Watsa afin d’affronter promptement le processus électoral en cours en République Démocratique du Congo par la diffusion des informations plurielles, objectives et indépendantes. C’était également une occasion d’amener les acteurs des medias jouant un rôle prépondérant dans l’organisation des bonnes élections à favoriser les débats citoyens au tour des thèmes prioritaires électoraux pour mieux préparer les scrutins du 23 décembre prochain au côté de renforcer le lien entre les médias locaux et la société civile dans la production des émissions citoyennes. Les participants ont produit en synergie la veille un journal parlé et une émission débat diffusés sur près de dix stations radios du coin.

Notez que l’organisation de cet atelier du FRPC étendu également aux journalistes de la presse écrite et en ligne de la place a bénéficié de l’appui financier et logistique de la société Kibali Gold Mine sur initiative de la sous-section de l’union nationale de la presse du congo(UNPC) Watsa. Toutes les parties prenantes ont émis le voeu de voir les acteurs des médias bénéficiaires de cette séance de formation mettre en pratique les matières apprises pour éviter les délits de presse durant cette période cruciale en plus de donner une nouvelle image à la presse de Watsa. Une initiative saluée par Emmanuel BIMA, chef ad intérim du service de poste, téléphones et nouvelle technologie de l’information représentant de l’administrateur du territoire de Watsa à la cérémonie de clôture.

Rédaction

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire