Haut-Uele : le CACH indigné après la publication du gouvernement provincial

Christophe Baseane Nangaa devant les fidèles catholiques dimanche 07 juillet 2019 à Isiro/ photo, cellule de communication du gouvernorat

La plate forme politique Cap pour le changement (CACH/Haut-Uele) ne décolère pas après la publication du gouvernement provincial lundi 08 juillet 2019.

Composé de 10 membres dont une seule femme, aucun portefeuille ministériel ne revient à cette coalition ayant porté la candidature de l’actuel chef de l’État au pouvoir au terme des élections du 30 décembre 2018, Fabien Zungadie, porte-parole du CACH.

« Cet agissement de méfiance et de manque de considération jetant le discrédit et humiliation sur le CACH est de nature à nuire la coalition FCC-CACH. »

Dans une déclaration politique rendue publique au lendemain de la publication de ce gouvernement, le CACH rejette ce gouvernement et décide de s’aligner du côté de l’opposition.

 » C’est un gouvernement fantoche qui vient affaiblir l’Assemblée provinciale par la nomination des députés. Le CACH s’arrange à mener une farouche opposition avec l’Assemblée de la population et se réserve le droit de tirer toutes les conséquences politiques y afférentes. »

L’UDPS-UNC dénoncent par ailleurs dans le premier gouvernement Baseane Nangaa, la présence de certaines personnes ayant terni l’image de la province du Haut-Uele par une gestion chaotique précédemment.

Publié lundi 08 juillet 2019 et composé de 10 ministres dont une seule femme, le FCC se taille la part du lion au côté de 2 membres de LAMUKA dans ce gouvernement. Leur sélection s’est reposée sur la géocompetence indiquait la veille le chef de l’exécutif provincial.

Ce pendant, plusieurs observateurs estiment logique l’absence du CACH dans la gouvernement provincial d’autant plus que cette plate forme politique ne dispose d’aucun député à l’Assemblée provinciale.

Orientalinfo.net

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire