Ituri : Jean Bamanisa prêche la paix à ses administrés des territoires meurtris

Dans son périple à travers la province pour la paix, le Gouverneur de l’Ituri, Jean BAMANISA SAIDI s’est rendu samedi 15 juin 2019 en chefferie de Mokambu dans le territoire de Mahagi.

Une visite qui intervient après celle de l’axe routier Iga Barrière – Kobu en territoire de Djugu.

Dès son arrivée à Ramogi, l’autorité provinciale a été accueillie par l’administrateur du territoire, les chefs coutumiers, les chefs des services, honneur policière, l’autorité provinciale a eu droit à un bain de foule et ceci jusqu’à Apala, chef lieu de la chefferie où il s’est entretenu avec les déplacés rapporte Joachim Pithuwa, de la presse du gouvernorat de l’Ituri.

L’autorité provinciale a dans son adresse présenté ses condoléances aux familles des victimes des attaques des hommes armés dans différents villages de cette chefferie entre le 21 et 28 mai 2019; des attaques ayant été à la base de plusieurs morts et le déplacement massif des civils.

Le gouverneur a posé le premier geste de la province tout en promettant une assistance de taille car le gouvernement congolais et les humanitaires se mobilisent déjà.

Les déplacés et les habitants des villages d’accueils se sont dits réconfortés par la présence du chef de l’exécutif provincial.

Selon l’administrateur du territoire Alingi MUKUBA, ces déplacés sont venus de 4 groupements à savoir Musongwa, Muswa, Ruvinga et Are. Ils sont installés dans trois site nous citons : Gengere, Ramogi et Undila, toujours en chefferie de Mokambu.

A lui d’ajouter qu’il est pour l’instant difficile d’établir leur vrai nombre car des enregistrements se poursuivent et les nouveaux cas arrivent du jour au lendemain.

Le gouverneur de l’Ituri a cependant salué la maturité de cette population face à cette attaque injuste qu’elle a subie, il l’a appelée au calme, à ne pas se livrer à la vengeance car le gouvernement provincial vient de lancer des enquêtes pour que toute personne ayant été impliquée dans ces hostilités soit sanctionnée.

Il a exhorté les habitants de Mahagi à faire confiance aux autorités provinciales et nationales ainsi qu’aux forces de l’ordre préoccupées au plus haut niveau de la situation dans la région et s’activent pour que la paix et l’autorité de l’État soient restaurées dans l’urgence et que les déplacés regagnent leur villages respectifs.

Rappelons que pour cette mission, l’autorité provinciale a été accompagnée des membres du comité provincial de sécurité, quelques députés nationaux et provinciaux élus de Mahagi.

Rédaction

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire