Bas-Uele : retour au calme à Bondo après une journée très agitée

La situation est restée très tendue la journée de ce samedi 08 juin 2019 à Bondo, chef-lieu du territoire portant le même nom dans la province du Bas-Uele.

À la base la tuerie par arme blanche du chef de centre de Test National de Fin d’Études Primaires (TENAFEP) de Baye dans sa chambre d’hôtel à environs 64 kilomètres de Bondo Centre dans la nuit du vendredi 07 au samedi 08 juin 2019 vers 3h30′ du matin.

D’après des sources concordantes, le bourreau faisait partie des trois surveillants de TENAFEP ayant passé nuit dans la même chambre. Difficile de connaître ce qui s’est réellement passé avant qu’il se décide à poignarder sans autre forme de procès ses deux collègues dont l’un est mort sur le champ et l’autre éventré a été vite acheminé dans une structure sanitaire de la place.

L’annonce de cette nouvelle a révolté les jeunes et les membres de famille de la victime morte qui se sont résolus à mettre du feu sur trois maisons en tôle de madame le sous-preved de l’EPSP/Bondo dont le crime commis à Baye reste imputé à l’un de ses fils. Ils ont également brûlé des pneus sur l’artère principale pour manifester leur mécontentement paralysant toutes les activités socioéconomiques rapporte Antoine de Padoue, journaliste sur place.

Les forces de l’ordre ont tiré plusieurs coup de sommation pour maitriser la situation sans succès avant que le calme redevient dans la soirée ajoute la même source.

Pendant ce temps, les mobiles de l’assassinat de Baye reste toujours méconnus.

Héritier Mungumiyo

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire