Haut-Uélé : scène de liesse populaire à Isiro après le sacre de Christophe Baseane Nangaa, nouveau gouverneur

L’élection de Christophe Baseane Nangaa à la tête de la jeune province du Haut-Uélé a suscité une folle manifestation de joie dans la ville d’Isiro, chef-lieu de la jeune province ce mercredi 10 avril 2019.

Aussitôt la nouvelle fruitée de l’Assemblée provinciale, la ville s’est mise à bouillonner dans tous les sens. Klaxons moto et véhicules, cris de joie, chants et consorts, c’est de l’euphorie totale qui a pris les Isirois.

« Félicitations aux députés provinciaux pour avoir traduit exactement nos aspirations. Aujourd’hui avec l’avènement de Christophe, nous espérons au vrai décollage de notre province. Que ce gouverneur élu se mette au travail et à l’écoute de la population. Qu’il se distingue de son prédécesseur par sa façon de gouverner. Qu’il nous écoute au lieu de faire uniquement la volonté de son entourage. » nous a dit un habitant émotionné de joie.

À un autre d’ajouter

« Nous attendons de lui les routes pour désenclaver notre province. C’est une journée de joie et de libération pour notre province. Qu’il fasse mieux que son prédécesseur » a renchéri un autre.

Dans cette ambiance, le deuxième gouverneur élu de la jeune province du Haut-Uélé balai en mains a drainé du monde dans la rue depuis sa résidence jusqu’à l’espace Mayogo où il a improvisé un meeting pour remercier la population et particulièrement les députés provinciaux qui selon lui ont écouté le peuple à porter leur choix sur lui.

Christophe Baseane Nangaa a aussitôt dit qu’il mesurait la grandeur du travail qui l’attend au regard de l’engouement et espoir suscités dans la population par son élection. À bord d’un pickup dans un long cortège, le nouveau gouverneur s’est vu obligé à un endroit de descendre pour être porter à Kipoyi par des jeunes prochangeement.

 » Je suis le gouverneur élu du Haut-Uélé et non d’un clan ou d’une tribu comme prétendaient certaines langues. Le Haut-Uéle d’abord signifie que je suis le gouverneur de Faradje, Watsa, Dungu, Rungu, Niangara, Isiro et Wamba. Dès maintenant le travail commence. »

Héritier MUNGUMIYO

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire