Watsa/KGM : le sénateur Jean-Pierre Batumoko félicite et interpelle le nouveau chef du département social

Au cours d’une interview accordée à la presse samedi 11 novembre 2019 à la presse à Watsa où il séjourne depuis la veille, Jean-Pierre Batumoko a, félicité Jean Kasongo, pour sa nomination à la tête du département social géant minier du Haut-Uele.

Pour le doyen des sénateurs de la province du Haut-Uele, les leaders s’attendent à ce que le nouveau directeur s’investisse pour se démarquer de son prédécesseur et maintenir une étroite collaboration avec les communautés riveraines.

“ Je n’ai pas trop de commentaires à faire car c’est une société privée. Nous félicitons tout simplement celui là qui est élevé au grade du directeur du social. Nous nous attendons à une franche collaboration avec les communautés locales et d’essayer de corriger beaucoup de chose. Qu’il fasse ce que la société veut faire pour nous au lieu de le bloquer. ”

Rappelons que Jean Kansongo est un fin connaisseur de la mine de Kibali. Il dirigeait jusqu’à sa nomination à la tête du département social, celui des mines. Il a été affecté au social après le limogeage de son prédécesseur pour détournement et mégestion sur fond de népotisme et favoritisme au détriment du développement communautaire nonobstant la volonté manifeste de l’entreprise minière qui injecte suffisamment d’argent pour ce faire.

Sa nomination intervenue en milieu de la semaine finissante a créé une frustration dans les communautés qui s’attendait à un fils du milieu. Mais le directeur pays de cette première mine aurifère la plus automatisée du monde, a précisé que son profil qui a prévalu.

Il sied de noter le sénateur Jean-Pierre Batumoko est arrivé à Watsa depuis la soirée du vendredi 10 janvier 2020 pour ses vacances parlementaires. Cet élu des élus était ce samedi matin au bureau de l’administrateur du territoire local pour présenter ses civilités à l’autorité territoriale. Une occasion d’aborder avec Innocent Makanda Mwamba, quelques questions de l’heure. Le sénateur Batumoko a tenu à solliciter l’implication de l’autorité territoriale pour l’arbitrage du conflit qui déchire les structures de la société civile de Watsa.

Par ailleurs le sénateur Jean-Pierre Botumoko a annoncé la relance du dossier 300.000$ qui a fait couler beaucoup d’encre et des salives. Dans le viseur, Odon Buleri, l’ex coordonnateur de la société civile de Watsa. L’intéressé a 30 jours à dater de ce jour pour retourner l’argent de la communauté à défaut faire toute la lumière sur la question. Dépassé ce délai, il pourrait bien s’expliquer devant la justice a dit M. Batumoko.

Héritier Mungumiyo

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire